Daddy Love

Joyce Carol Oates


Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claude Seban



Date de parution : 07/04/2016
ISBN : 978-2-84876-510-5
Format : 14,5 x 22 cm
Pages : 272
Prix : 18.00 €

Avec Daddy Love, Oates emmène son lecteur aux frontières de l’horreur. Une horreur qui commence dans le centre commercial où Robbie, cinq ans, l’enfant chéri des Whitcomb, est enlevé sous les yeux de sa mère.

Le ravisseur, un technicien du kidnapping, collectionne les petits garçons dont il se débarrasse dès qu’ils atteignent onze ou douze ans. Devenu « Gideon », Robbie va ainsi passer sept ans à « obéir » à Daddy Love afin de survivre aux traitements abominables que celui-ci lui fait subir.

Mais qui est Daddy Love ? Un homme charmant du nom de Chet Cash. Pasteur itinérant de l’Église de l’Espoir éternel, dont les prêches subjuguent l’assistance, c’est aussi un citoyen actif et estimé du village de Kittatinny Falls, un artiste admiré faisant commerce d’objets en macramé (fabriqués par Gideon), un homme que les femmes trouvent irrésistible. Tandis qu’il continue allègrement « d’éduquer » ses proies.

Et puis, soudain, le ciel ayant enfin, semble-t-il, décidé de se pencher sur cette affaire, Daddy Love est arrêté, Robbie retrouve sa famille. En apparence tout se passe bien… En apparence seulement, car pour nous faire vivre ce retour, Oates déploie de nouveau les raffinements d’une cruauté ravageuse que le lecteur ne manquera pas d’apprécier tout en se posant la question : Redevient-on un être normal après sept ans d’intimité avec un monstre ? Une intimité qui a par instants des résonances de complicité ?…

ISBN EPUB : 978-2-84876-511-2

EPUB, protection par filigrane
12.99 €

« Obsédant, terrifiant, dérangeant. » Atlantic Wire

« Un livre à ne pas prendre à la légère… [il] nous force à affronter ce qui rôde derrière notre porte. » New York Journal of Books

« Les années ont beau passer, Joyce Carol Oates donne toujours froid dans le dos. Telle une télépathe, elle écrit avec brio sur des êtres profondément détraqués, et il est difficile de s’arracher à son portrait terriblement détaillé de Daddy Love. Mais elle dissèque avec tout autant d’acuité les gens comme il faut. Elle tirera bien des couteaux de sa manche avant la fin de ce récit éprouvant – mais elle réserve le plus acéré pour la toute dernière page. » New York Times Book Review

« Joyce Carol Oates parvient parfaitement à cerner la complexité de ses personnages face à leur propre réalité. Elle ne perd rien de son efficacité narrative, pour nous plonger au cœur de l'horreur. » K.E, Livres Hebdo

« La pédophilie, le viol, les religieux hypocrites... L'auteur de Mudwoman n'a pas fini de remuer les boues de l'Amérique, pour mieux réveiller les consciences et ranimer la flamme d'une humanité consumée. » Ph.C, Les Echos

« L'Américaine de 77 ans prouve encore une fois qu'elle reste une experte pour sonder au plus profond la nature humaine. » Direct Matin

Librairie Mollat

Joyce Carol Oates, avec le talent qu'on lui connaît, aborde le délicat sujet d'un rapt d'enfant, et toute la violence qui en découle...Malgré sa noirceur, c'est un nouveau chef-d'oeuvre qui va voir le jour!!!

Martine Borderie

Voir tous les coups de coeur de ce libraire


Du même auteur